Rapport du président

Crédit: Louis Jalbert
Concert de Noël 2016 - Rouyn-Noranda - Chorale En sol mineur

Plusieurs aspects ont marqué la saison 2018-2019 de l’Orchestre symphonique régional, saison qui s’est terminée par l’immense succès des concerts avec Richard Desjardins dans le cadre du Festival des Guitares du Monde. 

Mieux connaitre notre public et en développer un nouveau

Afin de mieux connaitre notre public, un sondage a été distribué lors des différents concerts de la saison. De nombreux spectateurs y ont répondu.

D’une part, on remarque que notre public est très fidèle. D’autre part, on constate que 8 % à 23 % des spectateurs des représentations de l’Ensemble Aiguebelle, du concert Noël ou de celui du printemps en étaient à leur première expérience. Cette information est intéressante puisqu’elle démontre que nos activités sont suivies assidument et que nous sommes bien intégrés dans notre communauté. 

Selon les répondants, de 58 % à 78 % d’entre eux ont 55 ans et plus. Seul le concert de l’Ensemble Aiguebelle semble présenter une clientèle un peu plus jeune puisque 25 % de celle-ci ont moins de 35 ans, alors que pour les concerts de Noël et du printemps, cette catégorie de spectateurs représente respectivement 16 % et 14 %. Cela met en lumière le travail à faire afin de renouveler notre public puisque celui-ci est vieillissant.

De ce sondage, on apprend que la majorité des spectateurs (32 %) provient du secteur de Rouyn-Noranda. Viennent ensuite Val-d’Or (20 %), La Sarre et Amos ex æquo (18 %) et finalement, le Témiscamingue (12 %), et ce, même s’il n’y a pas de concert du printemps qui y est donné. 

 

Bilan des assistances  

Au cours de la dernière saison, nous avons dépassé les 5 000 spectateurs, soit 500 personnes de plus qu’en 2011-2012, qui était notre année record à ce jour. De façon plus exacte, l’assistance des concerts de l’Ensemble Aiguebelle Cinéma et saxo, avec un programme festif et accessible, a totalisé 715 spectateurs, alors que la moyenne des cinq dernières années se situe autour de 660. 

Pour les concerts de Noël, nous avons rejoint 2 020 spectateurs, soit le même nombre que la moyenne sur cinq ans. Précisons que cette moyenne tient compte des concerts que nous donnions gratuitement à Malartic et qui étaient très populaires. L’assistance exceptionnelle de cette année s’explique entre autres par la performance de la chorale de Saint-Bruno-de-Guigues, qui a attiré près de 400 personnes à elle seule. 

La tournée hivernale Des notes et des mots a, pour sa part, rejoint 150 personnes, et ce, malgré l’annulation de dernière minute du concert prévu à Beaudry. 

Finalement, comme notre concert du printemps ne présentait ni chœur symphonique ni vedette, l’assistance de 915 personnes se compare avec celles de concerts équivalents, soit ceux de 2014 (940 spectateurs) et de 2016 (925 spectateurs). 

Malgré tout, nous constatons que nous avons du travail à faire pour augmenter nos assistances et renouveler notre public. C’est un travail de sensibilisation de longue haleine que nous avons déjà entamé avec les activités de développement de public. 


Activités de développement de public 

Dans le but de faire connaitre les activités de l’OSR et, par le fait même, la musique classique à une clientèle nouvelle, un projet-pilote d’ateliers scolaires pour les élèves en musique du secondaire a été réalisé. En effet, la violoniste Mélanie Verreault a été engagée pour aller rencontrer plus de 120 élèves des écoles secondaires d’Amos et de Rouyn-Noranda afin de leur faire une présentation des œuvres au programme des concerts du printemps. Il s’agissait d’ateliers de préparation au concert qui devaient se solder par une sortie scolaire.

La portion des ateliers en classe a été très appréciée des enseignants. Les élèves en concentration musique d’Amos ont particulièrement démontré de l’intérêt pour l’activité. Toutefois, l’arrimage avec la sortie au concert a connu certains ratés. En effet, du côté d’Amos, les élèves devaient quitter la région deux jours après le concert pour participer à un rassemblement des harmonies à Victoriaville. Les enseignants n’ont pas voulu, dans ce contexte, obliger la sortie scolaire. Du côté de Rouyn-Noranda, l’enseignant avait omis d’informer les élèves que le concert avait lieu en soirée au Théâtre du cuivre. Finalement, seulement une vingtaine d’élèves ont pu profiter du concert. 

Nous sommes quand même encouragés par la formule et nous chercherons à la développer pour la prochaine saison. 

Défis et changements administratifs

Nos musiciens et musiciennes

Le noyau de musiciens et de musiciennes de l’OSR est stable depuis les quatre ou cinq dernières années et nous en sommes très heureux. La trentaine de musiciens et musiciennes donne son âme à notre organisation. Le maillage entre les instrumentistes d’expérience et la relève étudiante est l’une des particularités et des richesses de notre orchestre. D’ailleurs, cette « âme » y est pour beaucoup dans le succès des concerts avec Richard Desjardins.

Toutefois, le recrutement et la rétention de professionnels sont devenus un enjeu important pour notre organisation. En effet, nous devons faire preuve de créativité pour trouver des musiciens et des musiciennes qui permettent d’accéder aux standards exigés, notamment par le Conseil des arts et des lettres du Québec, mais également par les différents solistes qui acceptent de se produire avec nous et surtout pour notre public.

Nous sommes heureux de pouvoir compter sur une relève professionnelle issue de la région et qui accepte, le temps d’une tournée, de revenir jouer ici, emmenant même, pour certains, leurs conjoints par la même occasion. Également, les musiciens et les musiciennes des orchestres du Nord-Est ontarien nous permettent de compléter nos effectifs. Mais, ce recrutement est fragile et nous devons déployer beaucoup d’efforts pour attirer ces artistes.


Modification des politiques de rémunération des musiciens et des musiciennes ainsi que des frais de déplacement

Dès le début de la saison 2018-2019, le mode de rémunération des répétitions a été modifié. En effet, avant cette date, une journée complète était payée comme une seule répétition. Maintenant, afin de s’arrimer avec la majorité des orchestres et de favoriser le recrutement, on considère qu’une demi-journée de travail, soit environ trois heures, correspond à une répétition. Ainsi, une journée complète est désormais payée comme deux répétitions. De plus, nous avons normalisé le paiement des répétitions d’avant-concert lors de la tournée de Noël.

Pour ce qui est des frais de déplacement, le montant accordé est passé de 0,35 $ du kilomètre à 0,43 $. Cette augmentation a permis de respecter les nouveaux standards permettant de compenser l’augmentation des prix de l’essence des dernières années. Toutefois, l’augmentation du remboursement des frais de déplacement est remise en question par certains musiciens qui croient que les coûts générés (environ 5 000 $) annuellement seraient mieux investis ailleurs dans le fonctionnement de l’OSR. 


Situation financière

Au cours des cinq dernières années, l’OSR accuse quatre années de bilan financier déficitaire, dont 2018-2019. Ces déficits d’opération sont compensés par des surplus qui ont été accumulés principalement grâce aux placements faits dans le cadre du programme Mécénat Placement Culture. Encore cette année, nous prévoyons un surplus de dépenses par rapport aux revenus. Le déficit moyen des cinq dernières années se situe autour de 11 500 $. Cette situation s’explique principalement par la stagnation de certains de nos revenus, comme les cachets payés pour l’achat de nos concerts par les salles du réseau Spectour qui sont les mêmes depuis près de dix ans, de même que le montant des commandites offertes par nos entreprises. Il s’explique aussi par l’augmentation de nos frais de production, principalement les frais de déplacement liés à l’embauche de musiciens surnuméraires habitant ailleurs qu’en région.

Depuis quatre ou cinq ans, le conseil d’administration a fait le choix d’adopter des budgets déficitaires afin de faire la démonstration à nos différents bailleurs de fonds, principalement au Conseil des arts et des lettres du Québec, ce qu’il en coute réellement afin d’augmenter nos standards de qualité artistique pour atteindre le niveau provincial.


Conseil d’administration

Au printemps dernier, monsieur Claude Lacasse a quitté le conseil d’administration de l’OSR. M. Lacasse était membre du CA depuis 1999 et occupait le poste de président depuis 2011. Les membres actuels du conseil d’administration tiennent à le remercier pour ses nombreuses années d’implication ainsi que pour son soutien indéfectible lors des périodes difficiles, notamment pour le maintien des subventions au fonctionnement du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Les membres du conseil d’administration tiennent également à souligner le décès de madame Hélène Gaudet-Lessard, qui a été membre du CA de l’OSR de 2002 à 2012. Professeure de piano, Mme Lessard représentait le secteur du Témiscamingue. 

Pierre Lapointe, président 

Rapport du directeur artistique

Crédit: Christian Leduc: Richard Desjardins symphonique dans le cadre du Festival des Guitares du mo

Bilan artistique 2018-2019

Conférence de presse :

Le lancement de la saison 2018-2019 a été souligné par une conférence de presse le 12 septembre 2018, au siège social du réseau BIBLIO à Rouyn-Noranda, devant une quinzaine de personnes.


Ensemble Aiguebelle :

La tournée Cinéma et saxo a été très appréciée du public. Le programme de grands classiques de musique de film étant accessible, cette tournée a attiré davantage de spectateurs qu’à l’habitude. La présence du coloré soliste David Stylenko, qui a présenté le très beau Concerto pour saxophone et cordes de Glazounov, a ajouté une pointe de piquant à ces soirées. La violoniste de 13 ans Marie-Noëlle Trudel, gagnante du concours Petit concerto, a exécuté le 3e mouvement du Concertino Israëli de Georges Perlman lors de quatre des cinq concerts. Peu avant la tournée, la répétition du samedi 29 septembre était ouverte au public dans le cadre des Journées de la culture. Cette répétition a eu lieu à l’Agora des Arts de Rouyn-Noranda devant une cinquantaine de personnes.

Cette tournée de concerts a rejoint 715 spectateurs.


Concert de Noël :

Il y a eu cinq concerts cette année. Nous avons rejoint 2 020 spectateurs.

Les chorales invitées étaient les suivantes : 

· La Chorale En sol mineur sous la direction de Suzanne Brouillard à Rouyn-Noranda;

· L’Ensemble vocal Saint-Bruno-de-Guiguessous la direction de Christine Laperle à Saint-Bruno-de-Guigues;

· L’Ensemble vocal Émergence sous la direction d’Annie Bouchard à La Sarre;

· L’Ensemble vocal Saint-Viateur, la chorale Les Piccolos et la Chorale Saint-Viateur sous la direction de Lynda Poulin à Amos;

· Le Chœur Magnific-AT sous la direction de Sylvie Germain à Val-d’Or.

Pendant cette tournée, nous avons entendu la gagnante du concours Concerto OSR, Myriam Jacques, de Val-d’Or, qui a joué Méditation Thaïs de Jules Massenet. 


Des notes et des mots :

La deuxième année de la tournée Des notes et des mots – paroles de femmes s’est déroulée du 8 au 17 février. Lors de ces récitals gratuits de musique et de poésie, nous rendons hommage aux femmes du milieu artistique de l’Abitibi-Témiscamingue. Comme lors de l’année précédente, les textes de Sonia Cotten, d’Élizabeth Carle et de Virginia Pesémapéo-Bordeleau ont été lus par la comédienne Odette Caron alors que les œuvres musicales de Nicole Perron, de Camille Brunet-Villeneuve et de Aubert Larouche ont été interprétées par Isabelle Fortin au violon, Annie Boudreau à la clarinette et Amélie Maranda au tuba. Le tout a été présenté dans les bibliothèques, églises et salles communautaires de la région en collaboration avec les bénévoles du réseau BIBLIO. Nous avons visité les municipalités de Macamic, de Fugèreville, de Senneterre et de Barraute. La représentation prévue à Beaudry a dû être annulée à la dernière minute en raison des mauvaises conditions routières et d’ennuis de santé. Malgré nos efforts, il a été impossible de reporter cette représentation. Cette année, la tournée a rejoint 150 spectateurs. 

  

Concerts du printemps de l’Orchestre symphonique :

Pour terminer cette saison en beauté, l’OSR a présenté le concert Chroniques du début 20e siècle. Une cinquantaine de musiciens ont offert un concert avec au programme, notamment, la Suite Porgy and Bess de Gershwin, la Symphonie n° 1 de Karl Neilsen et The Spring Song, op. 16, de Jean Sibelius. Il y avait également deux créations au programme : une commande d’œuvre faite à Bertrand Lessard, Pensées de Jacques en « marchand… », et l'Ouverture romantique, op.14, une œuvre inédite d’André Mathieu. Cette tournée s’est déroulée du 9 au 14 avril 2019 et a rejoint 915 spectateurs.


Richard Desjardins symphonique — FGMAT :

Les concerts spéciaux avec Richard Desjardins au FGMAT nous ont démontré les résultats de l’effort continu, entrepris depuis quatre ou cinq ans, pour augmenter la qualité artistique de l’orchestre de façon significative. Après 33 ans, je crois qu’il fallait en arriver là. Les commentaires et la réaction du public ont été unanimes : « Quelle belle performance de la part de nos musiciennes et musiciens! » Un sentiment de fierté s’est dégagé du public.

J’ai senti également ce même sentiment chez les membres de l’orchestre. Pour nous, c’était un honneur et un privilège de pouvoir accompagner un artiste du calibre de Richard Desjardins. On a su relever le défi et ça, Richard me l’a dit. Je crois que ces deux concerts ont propulsé l’orchestre vers un nouveau sommet et que le prochain défi sera de maintenir ce calibre intéressant où nous sommes rendus. Cela se fera si nous pouvons garder une vision commune et un effort soutenu de la part de chacun de nous.

Merci et bravo à vous tous pour ces concerts mémorables.


Concours de Concerto OSR : 

La saison s’est terminée avec les deux concours de concerto. Celui du Petit Concerto a été gagné par la jeune violoniste de Val-d’Or Alexane Lebel, avec le premier mouvement du Concerto en sol majeur, op. 3, n° 3de Vivaldi. Le Concours de Concerto OSR a été gagné par la violoniste Ève-Emmanuelle Girard, également de Val-d’Or, qui a joué le « Printemps », premier mouvement des Quatre saisons de Vivaldi. 


Bourses OSR :

La bourse Dr Letendre, attribuée aux étudiants pour leur assiduité aux répétitions et concerts, a été partagée entre Delphine Roy et Laurie Gilbert-Morneau. La bourse Dr Firlotte, qui souligne l’implication au sein de l’orchestre, a été attribuée à Isabelle Fortin. 

Jacques Marchand, directeur artistique